Actualité

Vendredi 20 avril à 18h

lecture

vernissage

Vernissage du dernier roman de

Lolvé Tillmanns – Un amour parfait

Lecture par Cerise Rossier en présence de l'auteure

Mercredi 11 avril à 18h

lecture

rencontre

signature

Eleonore Frey (auteure) et Camille Luscher (traductrice) seront au Boulevard pour présenter

En route vers Okhotsk

paru chez Quidam éditeur

Récit de voyageurs sans voyage, En route vers Okhotsk invite à renouer avec le monde et donne une belle légèreté à ce thème universel de la littérature qu’est la disparition de soi.

 

Mercredi 21 mars à 18h

débat

La Librairie du Boulevard vous invite à la présentation par Gianni Haver et Jean-François Fayet de

Le spectacle de la Révolution : La culture visuelle des commémorations d’Octobre

paru aux éditions Antipodes

Pendant plus de septante ans (de 1918 à 1990), l’acte fondateur du régime soviétique, « la Grande Révolution Socialiste d’Octobre », se commémore et se donne à voir sous la forme d’un spectacle grandiose lors du 7 novembre, permettant au pouvoir soviétique de se mettre en scène.

D’abord organisées sous la forme d’une parade militaire et populaire, les commémorations d’Octobre sont à l’origine d’une immense production iconographique. S’éloignant vite de l’iconoclasme révolutionnaire, les pratiques commémoratives varient les supports, allant des banderoles aux films en passant par les affiches, les photographies, les tableaux, la vaisselle de porcelaine, les cartes postales, les timbres, les médailles, les documentaires filmés, la musique ou encore les monuments.

Parfaitement maîtrisé en URSS, le spectacle de la Révolution s’exporte aussi. Dans les pays « frères », mais encore dans les démocraties occidentales, l’image commémorative est reçue, réappropriée ou détournée, se pliant aux impératifs politiques et aux nécessités locales.

Dix-sept spécialistes de l’histoire de l’Union Soviétique et de culture visuelle décortiquent dans cet ouvrage illustré les aspects les plus connus, mais aussi ceux dont l’importance a longtemps été ignorée, d’un siècle de commémorations de la Révolution d’Octobre, en URSS comme ailleurs.

 

Jeudi 8 mars à 18h

rencontre

Rencontre avec

Géraldine Schwarz

autour de son livre paru aux Editions Flammarion "Les Amnésiques"

Rencontre animée par Eric Burnand

Dans la ville de Mannheim, Géraldine Schwarz découvre que son grand-père Karl Schwarz a acheté en 1938 une entreprise à des Juifs qui périrent ensuite à Auschwitz. Après la guerre, confronté à un héritier qui réclame réparation, Karl Schwarz plonge dans le déni de ses responsabilités de Mitläufer, ceux qui comme la majorité du peuple allemand ont « marché avec le courant ».
Elargissant son récit au temps présent, Géraldine Schwarz montre que cette amnésie gagne l’ensemble de l’Europe et menace aujourd’hui le consensus moral construit autour du rejet du fascisme.
Les Amnésiques sonde ainsi la corrélation entre travail de mémoire et démocratie.
Géraldine Schwarz est journaliste et réalisatrice de documentaires. D’origine franco-alle- mande, elle vit à Berlin. Ancienne correspondante de l’AFP, elle collabore entre autres avec Le Monde, M et Arte, ainsi que des émissions politiques de la télévision allemande.

Quelques vitrines de fin d’hiver

Vitrine 8 mars 2018

… et si on regardait un peu près comment les femmes font la BD?

Les murs et la ségrégation expliqués aux enfants

Les Corées – pas seulement actuelles lors des JO….