Coups de coeur > Polars > Aller simple pour Nomad Island

Choisissez une catégorie:

BD Beaux livres Essais Jeunesse Polars Romans

Editeur

Ed. du Seuil

Année de parution

2015

Prix indicatif

fr. 29.50

Pays

Suisse

Traduit de:

null

253 pages

Aller simple pour Nomad Island

Joseph Incardona

Il est temps de le remarquer : nous avons à Genève un formidable auteur de romans noirs, italo-genevois pour tout dire. Et trois de ses livres paraissent chez trois éditeurs différents en quelques mois.

D’abord Aller simple pour Nomad Island, roman de critique sociale mené de main de maître. Cet ouvrage nous embarque sur une prétendue île paradisiaque pour des vacances inoubliables. Toute la question est : comment repartir de cette île une fois qu’on y a posé le pied ? L’intrigue se déroule sur sept jours et de bout en bout, il est bien improbable de deviner ce qu’il adviendra de cette « jolie » famille genevoise désenchantée et au bord de l’explosion.

À relever ensuite, la réédition de son premier roman largement retravaillé Le cul entre deux chaises (Ed. BSN Press 2014, 205 pages, fr. 25.–), roman noir d’inspiration autobiographique et carrément hilarant.

Incardona_DerriereEt enfin, son nouveau roman paru chez Finitude, belle maison d’édition bordelaise, un livre très noir qui raconte l’errance d’un homme sur des aires d’autoroute autour du 15 août. Canicule, disparition d’enfants et descriptions psychologiques, Incardona nous emmène aux tréfonds de l’âme humaine et ne nous lâche pas. Autant vous prévenir, Derrière les panneaux il y a des hommes (277 pages, fr. 30.80) est un voyage dont on ne sort pas tout à fait indemne.

Du même auteur:

BSN Press

Permis C

Joseph Incardona

Dans ce nouveau roman de Joseph Incardona, nous retrouvons André Pastrella, sorte d’alter ego de l’auteur, déjà rencontré dans Le cul entre deux chaises (BSN Press, 2015). André a 12 ans, il arrive encore une fois dans une nouvelle école. Pas facile de faire sa place lorsqu’on est un petit rital qui débarque dans la Suisse des années 1980. Heureusement, […]