Coups de coeur > Romans > Je suis en vie et tu ne m’entends pas

Choisissez une catégorie:

BD Beaux livres Essais Jeunesse Polars Romans

Editeur

Ed. Actes Sud

Année de parution

2016

Prix indicatif

fr. 31.–

267 pages

Je suis en vie et tu ne m’entends pas

Daniel Arsand

Comment parler de ce roman ? Comment transmettre le bouleversement, l’impact, la force de vie, la rage et la lumière qui s’en dégagent ?

Daniel Arsand réussit le tour de force de nous raconter le retour de Klaus Hirschkuh de Buchenwald, interné parce qu’« inverti », parce que « pédé », retour dans sa ville natale, Leipzig, ville elle-même en ruine. Tour de force parce que Daniel Arsand invente une langue à la hauteur de ce récit, une langue en lambeaux et scandaleusement vivante tout comme Klaus. Une écriture qui se construit sous nos yeux au fur et à mesure que Klaus se redresse pour faire face à la lumière, lui qui n’est plus qu’ombre, une langue pudique et explosive.
Survivre. Pendant quatre années là-bas, survivre à toutes celles à venir après, survivre au souvenir, à la réapparition de l’amour. Survivre, ce combat intime. Mais le désir est là, encore et toujours.
Ce roman porte une force de vie brute, une nécessité incroyable