Coups de coeur > Romans > La douce indifférence du monde

Choisissez une catégorie:

BD Beaux livres Essais Jeunesse Polars Romans

Editeur

Ed. Bourgois

Année de parution

2018

Prix indicatif

fr. 25.50

Pays

Suisse

Traduit par Pierre Deshusses

141 pages

La douce indifférence du monde

Peter Stamm

Un homme donne rendez-vous à une femme prénommée Lena dans le grand cimetière de Stockholm. Cette femme est une inconnue, mais elle rappelle intensément au narrateur la jeune femme dont il a été très amoureux il y a une vingtaine d’années. Cette dernière s’appelait Magdalena, était comédienne, elle aussi avait joué Strindberg. Après leur rupture, le narrateur a écrit un livre sur les trois années qu’ils ont vécues ensemble et il veut en donner les détails à l’inconnue de Stockholm.

Ce récit de Peter Stamm ciselé en 37 petits chapitres, dont le titre rappelle « la tendre indifférence du monde » évoquée par Albert Camus à la fin de L’Étranger est d’une vertigineuse intelligence.

Peter Stamm décrit avec des mots simples, étudiés ce moment de tourbillon fondamental où le sens de notre identité vacille, un théâtre de l’intime où le trouble règne.

Du même auteur:

Ed. Bourgois

Tous les jours sont des nuits

Peter Stamm

Quoi de plus tragique, pour une présentatrice télé, que de perdre en une fois son visage, principal instrument de travail, et son mari, garant de sa place dans le milieu brillant et aveuglant dans lequel elle évolue ? Peter Stamm nous raconte l’histoire de cette femme, de sa reconstruction, sans qu’on s’en aperçoive et sans aucun accent tragique ou grandiloquent. […]