Coups de coeur > Polars > L’interprétation des meurtres

Choisissez une catégorie:

BD Beaux livres Essais Jeunesse Polars Romans

Editeur

Ed. Pocket

Année de parution

2009

Prix indicatif

fr. 15.30

Pays

États-Unis

Traduit de:

Anglais

480 pages

L’interprétation des meurtres

Jed Rubenfeld

Nous sommes en 1909. Sigmund Freud, accompagné de Ferenczi et Jung, débarque à New York pour donner une série de conférences sur la psychanalyse. Au même moment, une jeune femme de la bonne société est retrouvée assassinée dans son appartement. Le décor est planté, l’histoire est lancée.
Baignant dans les théories du complexe
d’œdipe et du refoulé, dans les mentalités du début du 20e siècle, les pieds dans la boue des chantiers du futur pont de Manhattan, en passant par les hôtels particuliers de Gramercy Park, nous suivons cette enquête avec beaucoup de plaisir, aux côtés de l’inspecteur Littelmore et du Dr. Younger, notre narrateur, jeune homme maladroit et sentimental gagné aux idées de la psychanalyse européenne.
Polar freudien ? Il fallait oser, mais ça marche, car l’auteur est suffisamment bien documenté (il a présenté une thèse sur Freud). Et crédible de manière générale, bien qu’on y trouve d’un côté un Freud paternel, chaperonnant nos héros avec bienveillance, et de l’autre un Jung absolument antipathique et incompréhensible, par exemple… Mais à la naissance de cette immense ville répond la naissance de la psychanalyse, et l’auteur joue parfaitement bien de ces deux parallèles.
Un suspense prenant, un brin rocambolesque, écrit dans un style simple et direct.