Coups de coeur > Essais > Terra nullius

Choisissez une catégorie:

BD Beaux livres Essais Jeunesse Polars Romans

Editeur

Ed. les Arènes

Année de parution

2007

Prix indicatif

fr. 24.90

Pays

Suède

Traduit de:

Suédois

264 pages

Terra nullius

Sven Lindqvist

Sven Lindqvist écrit des livres surprenants, qui mêlent choses vues, vécues, documentation, pamphlet. Il est notamment l’auteur du remarquable Exterminez toutes ces brutes (qui vient d’être réédité par les Arènes) où à partir d’une phrase d’un roman de Joseph Conrad, il partait à la recherche des fondements idéologiques qui justifièrent l’anéantissement de peuples au nom du  » progrès  » et de la  » civilisation « .
Dans Terra nullius, ce thème revient, mais il s’agit ici d’une enquête sous forme de carnet de voyage sur l’imposture des hommes blancs qui s’approprièrent l’Australie en la décrétant « Terra nullius », c’est-à-dire terre inhabitée qui n’appartient à personne.
C’est donc à un voyage souvent accablant que Lindqvist nous convie: il égrène tout au long de son périple australien une multitude de faits retraçant la négation systématique de l’humanité même des Aborigènes, dont la culture ne fut reconnue dans sa grandeur, sa richesse, et sa spécificité que tout récemment. Il évoque la formidable capacité des Aborigènes à préserver malgré tout des pans entiers de leur culture en utilisant parfois la technologie de l’homme blanc: en particulier la radio qui véhicule à nouveau leur langue et leurs chants à travers les airs.