Coups de coeur > Essais > Trois divagations sur le mont Arto

Choisissez une catégorie:

BD Beaux livres Essais Jeunesse Polars Romans

Editeur

Ed. Harpo & Héros-Limite

Année de parution

2006

Prix indicatif

1.-0.- 

Traduit de:

null

136 pages

Trois divagations sur le mont Arto

Alexandre Friederich

L’écriture voyageuse est maintenant reconnue. Ici, on pourrait parler de  » voyage de proximité « . Enfourchant son vélo, Friederich ne fait pas forcément le tour du monde. Plutôt le tour du lac ; en plusieurs étapes, en hésitant, en revenant sur son chemin. En se contredisant aussi, peut-être.
D’une écriture rapide, sans épanchements, sans pose, lapidaire, sans goût facile pour la formule, Friederich nous parle de choses vues, d’objets et de lieux aussi bien que d’êtres croisés et d’idées survenues, avec une liberté roborative, avec le souffle du cycliste, avec cette rigueur aussi, qui fait que ça tient la route…
On a parfois envie de retenir une phrase ou l’autre, mais en vain. Seul compte le mouvement ; de la roue, du pied, de l’œil, des mots, ou de l’esprit, à votre guise.

Du même auteur:

Ed. des sauvages

Ecriture. Bière. Combat.

Alexandre Friederich

Poursuivant ses déambulations littéraires de petites formes, résolument étrangères au roman, Alexandre Friederich poursuit des chemins dans le présent et le passé. Revisitant un week-end en Espagne, nous voilà donc embarqués dans une Seat, serrés sur les sièges en compagnie d’une poignée de gens venus de partout… La recherche de sens, le passage dans le monde, la philosophie et l’amitié […]